Calendrier

 «  < Oct 2017 >   »
DLMMJVS
23

La Presse Québécoise

Publicité

 

MISE AU POINT DU RPS SUITE AU REPORTAGE AU RÉSEAU TVA LE 15 FÉVRIER 2017

Souper des Patriotes du 16 février : « Les Autochtones et l’indépendance du Québec »

Montréal, le 16 février 2017. Ceci est une mise au point du RPS suite à la  diffusion du reportage du réseau TVA du mercredi 15 février 2017. Nous énoncerons les faits, juste les faits, rien que les faits.

Le Rassemblement pour un pays souverain est un organisme indépendant et apolitique dont la fondation remonte à février 2000. Depuis ce temps, nous avons reçu et honoré plusieurs personnalités (Jacques Parizeau, Jacques-Yvan Morin, Pierre Demers, Gilles Vigneault etc) pour leur engagement envers le Québec et la cause indépendantiste lors de plusieurs activités patriotiques.

Nous avons pris la décision à l’automne 2016 de créer un nouveau Prix, nommé Prix Gilles-Rhéaume dans le but d’honorer un(e) Québécoi(s)e d’origine autochtone clairement identifié(e) à l’option indépendantiste du Québec comme le fut feu, monsieur Gilles Rhéaume durant toute sa vie. Nous voulions ainsi recréer l’esprit de la Grande Paix de Montréal de 1701 en tendant la main à toutes les nations autochtones du Québec de réfléchir à notre avenir politique commun dans la perspective de l’indépendance du Québec.

Cet exercice avait déjà été réalisé à l’époque où René Lévesque, fondateur du Parti Québécois, devint premier ministre du Québec en 1976.   En effet, en décembre 1978, se tint durant trois jours, une rencontre historique depuis la Grande Paix de 1701, avec presque la totalité des représentants de communautés autochtones. Cette rencontre, déboucha sur une reconnaissance officielle des communautés autochtones par le gouvernement du Québec.  Une première dans les annales autochtones au Canada.

Une invitation fut donc envoyée à toutes les communautés autochtones reconnues par le Gouvernement du Québec à laquelle aucun accusé de réception n’a été reçu de ces communautés. Le RPS respecte tous les autochtones vivant dans les réserves et hors-réserves.

Quant au choix du récipiendaire du Prix Gilles-Rhéaume et non pas « Prix du Patriote de l’année » comme le mentionne le reportage, le Rassemblement pour un pays souverain a pris toutes les précautions pour vérifier le bien-fondé de son statut d’autochtone, de ses origines et de son engagement envers les causes autochtone et indépendantiste. Monsieur Jean Jolicoeur se qualifie à tous les points de vue aux critères retenus par le RPS pour la remise de cette distinction.