Calendrier

 «  < Oct 2017 >   »
DLMMJVS
23

La Presse Québécoise

Publicité

METTONS FIN AU SYNDROME DE JANUS, VOTONS BLOC QUÉBÉCOIS !

 

Après une campagne-marathon de plus de deux mois, il est temps de conclure. Plusieurs indépendantistes québécois sont tentés de voter «stratégique» et de voter NPD pour défaire le gouvernement conservateur de Stephen Harper.

                Nous croyons que ce serait une erreur que de voter NPD.  Les députés du NPD sont des députés fédéralistes qui sont à porte-à-faux dans la défense de nos intérêts au Québec. Souvenons-nous de la déclaration du Chef Thomas Mulcair : «Great day for Canada» lorsque les contrats de plus de 33 milliards de dollars pour la construction des frégates canadiennes ont été accordés à deux chantiers maritimes : Halifax et Vancouver, ignorant complètement le chantier maritime québécois «Davie». Était-ce aussi un grand jour pour les travailleurs de cette compagnie dont les emplois étaient menacés de disparaître ?  De plus, le glissement du NPD en troisième place, selon les plus récents sondages, rend ce vote «stratégique» inutile.

                Par ailleurs, dans l’éventualité d’un référendum sur l’indépendance dans quelques années, nous devons impérativement s’assurer que les députés de la Chambre de la Commune soient du même camp pour le OUI avec un(e) député(e) du Parti québécois afin qu’ils puissent parler et travailler ensemble, à l’avènement d’un Québec indépendant. Un(e) député(e) du NPD ou du PLC ou Conservateur, fédéraliste, s’opposerait à notre projet indépendantiste et anéantirait le travail d’un(e) député(e) du Parti québécois de cette circonscription.

                Parce qu’un candidat du NPD ou du PLC ou Conservateur est un adversaire de l’indépendance du Québec, il est impératif d’envoyer des hommes et des femmes qui, non seulement défendront les seuls intérêts supérieurs du Québec et des consensus de l’Assemblée nationale du Québec, mais seraient aussi des porte-étendards de notre projet collectif à Ottawa.

                Les Québécoises et les Québécois doivent cesser d’être les dindons de la farce de ce marché de dupe que constitue le grand jeu canadien. Depuis le début de la Fédération canadienne, nous sommes habitués au syndrome de Janus, ce Dieu romain ayant deux figures, l’une devant et l’autre derrière. Les politiciens canadiens traduisent bien ce syndrome et déclarent très souvent quelque chose en anglais dans l’Ouest et son contraire lorsque leur auditoire est en français. Thomas Mulcair du NPD en fait une éloquente démonstration dans le dossier du pipeline Trans-Canada Énergie-Est où il déclare qu’il serait inapproprié de faire transiter le pétrole vers l’Ouest et tout-à-fait légitime de le faire voyager par le Québec.

                Pour toutes ces raisons, soyons cohérents avec nous-mêmes, votons pour des candidat(e)s indépendantistes du Bloc Québécois.