Calendrier

 «  < Mai 2017 >   »
DLMMJVS
23

La Presse Québécoise

Publicité

«Oui à Longueuil français»

 

Le Rassemblement pour un pays souverain appuie sans réserve la Mairesse de Longueuil, madame Caroline Saint-Hilaire, dans la controverse linguistique où se trouve plongée actuellement cette ville. Une controverse artificielle, alimentée par un conseiller en mal de publicité, qui recherche une confrontation, avec en trame de fond la généralisation du bilinguisme à la Ville de Longueuil.

 

Le Rassemblement pour un pays souverain rappelle que ce n’est pas la langue et la culture anglaise qu’il faut protéger en Amérique du Nord, mais bien celles du français.  C’est la raison pour laquelle le président du RPS, monsieur Benoît Roy, croit qu’il faut refuser le bilinguisme institutionnel. Car l’acceptation de ce bilinguisme institutionnel conduit inévitablement vers l’unilinguisme anglais et l’assimilation du peuple québécois.

 

Monsieur Roy souligne qu’au Québec, avec la loi 101, la langue commune est le français et que les échanges dans les réunions de conseil de toutes les villes devraient se faire en français. 

 

Le Rassemblement pour un pays souverain dénonce également les menaces de mort à l’endroit de la Mairesse de Longueuil. Pour m. Roy, cela prouve encore une fois, qu’   une partie importante de la communauté anglaise n’a jamais accepté le français comme langue commune à tous et à toutes.